Robert Ier de France, fut élu roi de France occidentale en 922

Robert Ier de France, né vers 860 et mort en 923, fils cadet du comte d’Anjou Robert le Fort (vers 815 / 866), il était le frère d’Eudes et fut élu roi de France occidentale en 922. Il est le grand-père d’Hugues Capet.

Robert Ier roi de France

Robert Ier de France « Biographie »

Devenu roi en 888, son frère Eudes le nomma à la tête de plusieurs comtés, y compris le comté de Paris et la marche de Neustrie. Robert Ier était également abbé in commendam de plusieurs abbayes. Il ne revendiqua pas la couronne de France quand son frère mourut en 898, mais il reconnut la prétention du roi carolingien, Charles III le Simple, qui, selon Richer de Reims, le confirma « duc de la Gaule Celtique » (Neustrie).

Il ne semble pas qu’il ait eu le titre de duc des Francs, comme l’est Hugues le Grand en 936. Robert Ier continua à défendre le nord de la France contre les attaques des Normands. Ainsi le 21 Juillet 911, il participe à la bataille qui libère Chartres, défendue par son évêque Jousseaume, du siège Normands.

Avec l’aide du marquis de Bourgogne Richard et d’Ebles comte de Poitiers, les Normands sont sévèrement battus ce qui permet au Roi de négocier avec Rollon la sédentarisation des Normands autour de Rouen. K-F Werner, souligne l’importance de cette action qui stabilise la situation en Neustrie et permet à ses vainqueurs de s’affirmer en défenseur du royaume.

La paix entre Charles III et Robert Ier dura jusqu’en 921. Le clergé et les nobles s’irritèrent contre le roi Charles III qui favorisait particulièrement le comte Haganon (bien qu’il puisse s’agir d’un prétexte politique).

Avec l’appui des nobles les plus puissants, Robert Ier attaqua le roi Charles qui s’enfuit en Lorraine. Robert Ier fut couronné roi des Francs à Reims par l’archevêque de Sens, Gautier, le dimanche 30 juin 922. Charles rassembla une armée et marcha contre Robert qui le 15 juin 923 fut tué après moins d’un an de règne par Fulbert (ou Faubert, Foubert) au cours de la bataille de Soissons.

Selon certains comme Adalbert, archevêque de Magdebourg, continuateur de la chronique de Réginon de Prüm, Robert périt de la main même de Charles. Grâce au courage et au sang-froid du fils de Robert Ier, Hugues le Grand, la victoire revint au clan des Robertiens et le roi Charles III ne put récupérer sa couronne.

Les grands du royaume élurent alors Raoul, duc de Bourgogne, beau-fils du roi Robert Ier, comme roi des Francs. Il fut sacré le 13 juillet 923.