RMC SENAT: Enquête sur les privilèges des sénateurs

Les privilèges des sénateurs

Un livre choc: Le Sénat: Enquête sur les privilèges des sénateurs de la république , livre sorti avant les élections sénatoriales de septembre 2008 et toujours d’actualité :
Le Sénat ? Une « maison de retraite de luxe » pour des « politiques recalés par le suffrage universel direct », et qui, parfois, « procure une immunité judiciaire aux politiciens corrompus ». Décidé à restaurer l’image de la Haute Assemblée, son nouveau président, Gérard Larcher, aura bien du mal à convaincre ceux qui auront lu cet ouvrage. Un réquisitoire étayé par une avalanche de chiffres censés illustrer les « splendeurs et les misères » du Sénat.

RMC : Combien de fonctionnaires travaillent au Sénat ?
Yvan Stefanovitch : 1260. Ils gagnent entre 2 300 et 20 000 euros mensuels, ont la semaine de 32 heures et presque 4 mois de vacances, avec primes de nuits, même pour les jardiniers. 20 000 euros c’est ce que gagne le secrétaire général du Sénat ou le secrétaire générale de la questure. Ce sont les nounous des sénateurs. RATP, SNCF, Air-France gratuit, une prime informatique de mille euros par mois…

Privilèges des sénateurs:

  • A quoi sert le Sénat, institution deux fois centenaire qui nous coûte chaque année plus de 300 millions d’euros.
  • Ils touchent une « prime informatique » de 1 000 euros par mois.
  • Ils ont le droit à des taux hyper réduits pour l’achat de logements.
  • Il y a 342 sénateurs ; 90 d’entre eux sont des assidus, 120 y vont à temps partiel, et les autres n’y mettent jamais les pieds.
  • La Cour des Comptes n’a aucun droit de regard sur les comptes du Sénat.
  • Un sénateur peut partir en retraite au bout de 6 ans de mandat (même ceux qu’y ne mettent jamais les pieds au Sénat) avec une indemnité mensuelle de 1 869 euros ; l’indemnité monte à 4 000 euros pour 15 ans de mandat.
  • La veuve d’un sénateur touche 66% de la pension de son défunt mari. (54% dans le privé et entre 50 et 60% dans le public)

Sénat, Privilèges des sénateurs

Ecoutez la vidéo choc !