Pierre Simon de Laplace mathématicien, astronome, physicien

Pierre Simon de Laplace, né Pierre-Simon Laplace, comte Laplace puis Ier marquis de Laplace, né le 23 mars 1749 à Beaumont-en-Auge et mort le 5 mars 1827 à Paris, est un mathématicien, astronome, physicien et homme politique français. 

Pierre Simon de Laplace savant français

Pierre Simon de Laplace est l’un des principaux scientifiques de la période napoléonienne. En effet, il a apporté des contributions fondamentales dans différents champs des mathématiques, de l’astronomie et de la théorie des probabilités. Il a été l’un des scientifiques les plus influents de son temps, notamment par son affirmation du déterminisme. Pierre Simon de Laplace a contribué de façon décisive à l’émergence de l’astronomie mathématique reprenant et étendant le travail de ses prédécesseurs dans son traité intitulé Traité de Mécanique céleste de 1799 à 1825. Cet ouvrage majeur, en cinq volumes, a transformé l’approche géométrique de la mécanique développée par Newton en une approche fondée sur l’analyse mathématique. 

En 1799, Pierre Simon de Laplace est nommé ministre de l’Intérieur sous le Consulat. Napoléon Bonaparte Ier lui confère le titre de comte de l’Empire en 1808. Il est nommé marquis en 1817, après la restauration des Bourbons.

Pierre Simon de Laplace biographie:

Normand et fils d’un petit propriétaire terrien ou d’un ouvrier agricole, Pierre Simon de Laplace doit son éducation à l’intérêt de quelques riches voisins pour ses capacités et pour sa belle prestance. Il étudie jusqu’en 1765 au collège de Beaumont, institution tenue par les bénédictins de la congrégation de Saint-Maur. Cette année-là Pierre-Simon de Laplace est envoyé à l’université de Caen. Après une année de rhétorique, probablement au collège des Arts, il débute les études de philosophie à l’automne 1766, avec comme professeur Jean Adam au collège du Bois. Il étudie également avec Christophe Gadbled, professeur royal d’hydrographie à Caen et professeur de mathématiques au collège des Arts, et Pierre le Canu, ancien élève de Gadbled et enseignant de philosophie au collège du Mont à partir de 1769. De 1767 à 1769, Pierre Simon de Laplace est également répétiteur auprès du collège de Beaumont. Il passe les examens pour la maîtrise ès arts le 1er juin 1769.

Lire la suite sur fr.wikipedia.org