Pépin III dit le Bref roi des Francs issu de la famille franque

Pépin III dit le Bref roi des Francs de 751 à 768

Pépin III, dit le Bref, né en 714 à Jupille, près de Liège et mort le  à Saint-Denis près de Paris, est roi des Francs de 751 à 768. Issu de la famille noble franque que l’on appellera les Pépinides, maires du palais de père en fils et véritables détenteurs du pouvoir sous les derniers Mérovingiens, il sera le premier maire du palais à être proclamé roi, créant ainsi une nouvelle dynastie, les Carolingiens. Il est le fils de Charles Martel et le père de Charlemagne.

Pépin III le Bref

Pépin III sa biographie:

En cette période de décadence de la dynastie mérovingienne, les rois légitimes n’ont plus aucune autorité. Les vrais dirigeants de l’État sont les maires du palais, en particulier lorsqu’il s’agit d’hommes énergiques, comme Charles Martel. À sa mort, en 741, sa charge de maire du palais est partagée, selon la tradition franque, entre ses deux fils. L’aîné Carloman, devient maire du palais d’Austrasie et obtient l’Alémanie et la Thuringe, Pépin III devient maire du palais de Neustrie et garde la Provence et la Bourgogne.

Griffon, le troisième fils de Charles Martel, né de Swanahilde, une épouse bavaroise de second rang, n’obtient que quelques comtés. Pépin III et Carloman font enfermer Griffon au château de Chèvremont, près de Liège. En 742, les deux frères redéfinissent à Vieux-Poitiers leurs parts respectives et remettent en question les limites traditionnelles des royaumes francs.

Pépin III et Carloman luttent tout d’abord pour ramener la stabilité aux marges du royaume. Ils doivent faire face à des velléités d’autonomie sinon d’indépendance des Aquitains alliés aux Vascons, des Bavarois et des Alamans. Le duc de Bavière, Odilon, avait épousé malgré leur opposition leur sœur Hiltrude et s’était allié au duc d’Aquitaine Hunald Ier. Odilon, malgré l’aide des Saxons, est vaincu sur le Lech en 743.

Carloman lui enlève le Nordgau, mais ne le prive pas de son duché. L’irlandais Virgile, nommé évêque de Salzbourg, s’occupe de surveiller les Bavarois. De son côté, Hunald Ier, vaincu en 742 et en 745, doit renoncer à son duché d’aquitaine et de Vasconie et se retirer sur l’île de Ré. Il est remplacé par son fils Waïfre, qui donne encore du fil à retordre à Pépin III. À l’est, l’aristocratie des Alamans est massacrée à Cannstatt sur le Neckar en 746. Leur duché est démembré et leur territoire confié à deux comtes francs, Warin et Ruthard.