Mérovée donne son nom à la dynastie des Mérovingiens

Mérovée Roi des Francs de 451 à 457

Mérovée (ou encore Merowig, Mérovech), né vers 412 et mort en juillet 457, est considéré comme le deuxième roi des Francs saliens. Son existence est entourée de tant d’obscurité que certains historiens en ont fait un roi légendaire. Il aurait régné de 448 à 457.

Il donné son nom à la dynastie des Mérovingiens. Les rois mérovingiens n’ont jamais contesté son existence et se glorifièrent d’appartenir à sa lignée. Le nom de Mérovée peut se traduire « fameux au combat » ou « combattant réputé ». Il proviendrait du francique mareméere. 

Le (vieux-) francique, langue des Francs, ne doit pas être confondu avec les « langues franciques » : ce terme désigne, de manière plus large, divers dialectes ou langues actuelles considérées comme des langues germaniques occidentales et dont l’aire de diffusion va de l’Allemagne à la France, au Luxembourg et à la Belgique. Elles sont en partie classées par les linguistes dans les groupes du moyen allemand et du haut allemand, et font référence à des territoires où se sont installés ultérieurement les Francs. 

Peu de documents attestent de l’existence de Mérovée. Grégoire de Tours dans ses Dix Livres d’Histoire lui concède une brève référence et en fait le descendant possible de Clodion le Chevelu : « Certains prétendent que de sa lignée est sorti le roi Mérovée« 

Mérovée Roi des Francs de 451 à 457

La légende relatant la conception de Mérovée est la source du roman de Henry Lincoln, Michael Baigent et Richard Leigh L’Énigme sacrée, paru en 1982. Les auteurs font l’hypothèse que l’origine mythologique de Mérovée est en réalité une référence à l’idée selon laquelle la dynastie des Mérovingiens est issue du sang de Jésus Christ. Cette théorie romanesque a été reprise en 2003 par Dan Brown dans son célèbre roman Da Vinci Code. Le personnage du Mérovingien dans le film Matrix est présenté comme un ancien et puissant chef surnaturel capable de délivrer le savoir sur l’origine de l’univers.