Louis III roi des Francs règne aux côtés de son frère Carloman II

Louis III roi des Francs de 879 à 882

Louis III (entre 863 et 865 – 5 août 882) est roi des Francs de 879 à 882. Il règne sur la France occidentale aux côtés de son frère cadet Carloman II, qui lui survit et règne seul après sa mort.

Louis III roi des Francs et Carloman II son frère

Louis III est le fils de Louis II, dit « le Bègue », et d’Ansgarde de Bourgogne. Il est désigné comme seul successeur par son père, qui le place sous la garde de Bernard d’Auvergne, associé à Hugues l’Abbé et Boson de Provence.

En , grâce au soutien des grands de France occidentale dont Bernard d’Auvergne, Hugues l’Abbé, Boson de Provence et Théodoric de Vergy, le couronnement et le sacre de Louis III et de son frère cadet Carloman sont célébrés en hâte dans l’église abbatiale Saint-Pierre et Saint-Paul de Ferrières, près de Montargis, par l’archevêque de Sens Anségise.

L’héritage de Louis II est partagé en à Amiens : Louis obtient la Neustrie, tandis que son frère Carloman reçoit l’ouest de la Bourgogne, l’Aquitaine et la Septimanie. Les deux frères parviennent à exclure Hugues, fils de Lothaire II, de la succession au royaume.

Pour avoir la paix et pouvoir faire face aux Normands, les deux frères sont obligés de négocier avec leur cousin Louis le Jeune qui revendique la Lotharingie occidentale acquise en 870 par le traité de Meerssen. Au début de l’année 880, ils sont dans l’obligation de la lui céder en signant letraité de Ribemont.

Ils doivent également batailler pour la Bourgogne, disputée par leur grand-oncle Boson, qui s’est fait élire roi du royaume restauré de Burgondie (incluant la Provence). En , les deux frères marchent contre lui et arrivent aux portes de la ville de Mâcon. Les troupes de Boson sont vaincues lors de la bataille de Crêches-sur-Saône et les Carolingiens récupèrent le comté de Mâcon.