Louis II le Bègue Roi des Francs fils de Charles II dit le Chauve

Louis II le Bègue Roi des Francs de 877 à 879

Louis II le Bègue né le , mort le à Compiègne. Roi des Francs (877-879), fils de Charles II dit le Chauve et Ermentrude d’Orléans.

Louis II le Bègue

Louis II le Bègue biographie

Le 10 février 856 à Louviers, son père lui arrange des fiançailles avec une fille d’Erispoë, roi de Bretagne auquel il concède alors le duché du Mans. Déplaisant énormément aux vassaux bretons, cet arrangement est peut-être une des raisons du mécontentement et du complot qui entraînent l’assassinat du roi breton l’année suivante.

Louis II le Bègue est marié en premières noces en 862 à Ansgarde de Bourgogne, elle lui donne deux fils, Louis et Carloman II et trois filles, Gisèle, Hildegarde et Ermentrude. Comme ce mariage avait été contracté sans la volonté de son père, ce dernier oblige Louis II le Bègue à répudier Ansgarde. Il épouse en secondes noces – contre l’avis des autorités ecclésiastiques – Adélaïde de Paris dont un fils, Charles, qui naît après sa mort. Comme l’indique son surnom, Louis II le Bègue, bégaie, ce qui l’empêche de s’exprimer en public et nuit à son autorité.

Après avoir été roi d’Aquitaine Louis II le Bègue nommé par son père en 867, il devient roi des Francs après la mort de ce dernier survenue le .

Son accession au trône est contestée par plusieurs seigneurs et même par l’impératrice Richilde, seconde épouse de son père. Afin de se rallier des partisans, Louis II le Bègue prodigue alors de nombreux cadeaux et promesses, et finalement Richilde elle-même consent à sa succession. Le , il est couronné et sacré par l’archevêque Hincmar de Reims dans la chapelle palatine de l’abbaye Saint-Corneille de Compiègne. Son autorité va cependant rester très faible.

Bien que sacré une deuxième fois par le pape Jean VIII, lors du concile de Troyes le 7 septembre 878, il demeure un roi sans pouvoir, dominé par la puissance de l’aristocratie. Le Ier novembre de cette même année à Fouron près de Liège, il a cependant la sagesse de conclure avec son cousin Louis II de Saxe un accord qui confirme le partage de la Lotharingie effectué par leurs pères en 870 au Traité de Meerssen.

De santé fragile, Louis II le Bègue meurt le 11 avril 879 alors qu’il s’apprêtait à lancer une expédition pour soumettre Bernard Plantevelue, comte d’Autun et de Mâcon, qui s’était déclaré rebelle.