Le chant du départ 1794

Le Chant du départ 1794

Le Chant du départ 1794, paroles de la chanson

La victoire en chantant
Nous ouvre la barrière
La liberté guide nos pas
Et du Nord au Midi
La trompette guerrière
A sonné l’heure des combats
Tremblez ennemis de la France,
Rois ivres de sang et d’orgueil
Le peuple souverain s’avance
Tyrans, descendez au cercueil

[refrain] :
La République nous appelle,
Sachons vaincre ou sachons périr
Un Français doit vivre pour elle
Pour elle, un Français doit mourir
Un Français doit vivre pour elle
Pour elle, un Français doit mourir

De nos yeux maternels
Ne craignez pas les larmes
Loin de nous de lâches douleurs
Nous devons triompher
Quand vous prenez les armes
C’est au roi de verser des pleurs
Nous vous avons donné la vie
Guerriers, elle n’est plus à vous
Tous vos jours sont à la Patrie
Elle est votre mère avant nous

[refrain]
Sur le fer, devant Dieu, nous jurons à nos pères,
À nos épouses, à nos sœurs,
À nos représentants, à nos fils, à nos mères
D’anéantir les oppresseurs
Dans tous lieux, dans la nuit profonde
Plongeant l’infâme royauté,
Les Français donneront au Monde
Et la paix et la liberté.

Le chant du départ 1794, Napoléon Bonaparte

Biographie le Chant du départ

Le Chant du départ est un chant révolutionnaire et un hymne à la liberté contre toute forme de despotisme, écrit par Étienne Nicolas Méhul (pour la musique) et Marie-Joseph Chénier (pour les paroles) en 1794. Cet « Hymne » a été pour la toute première fois exécuté à Fleurus afin de célébrer la victoire sur les coalisés. Le Comité de salut public demanda son exécution le 14 juillet 1794 pour célébrer l’anniversaire de la prise de la Bastille. Il fut utilisé lors de la Première Guerre mondiale pour exalter les soldats partant au front lors de la mobilisation.