Général Christian Piquemal arrêté à Calais, 6 février 2016

Général Christian Piquemal arrêté à Calais le 6 février 2016

Le Général Christian Piquemal, ancien commandant de la Légion étrangère, porte parole de l’association  » Calais idéoscope ». En fait le Général fait partie de la vingtaine de personnes interpellées à Calais. Lors du rassemblement organisé ce samedi 6 février 2016 par des Calaisiens.

Général Christian Piquemal, né le 17 décembre 1940 à Huos (Haute-Garonne), est un militaire français, ayant fini sa carrière comme général de corps d’armée. Ancien élève du lycée Hoche à Versailles, Christian Piquemal intègre l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en octobre 1960 et est nommé sous-lieutenant en avril 1962.

De plus en octobre de la même année, il intègre l’école d’application de l’infanterie de Saint-Maixent, puis, l’année suivante. Il s’engage dans la Légion étrangère et son stage d’intégration effectué au Ier régiment étranger d’infanterie (REI) à Aubagne. Mais en août 1964 il se voit affecté à Mers el-Kébir, à cette époque base du 2e régiment étranger parachutiste. Il effectue un séjour de huit mois en Nouvelle-Calédonie avec son régiment.

Promu lieutenant, il sert comme chef de section, puis comme officier chargé de l’entraînement sportif des légionnaires. Et enfin en tant qu’adjoint au commandant de la 4e compagnie du 2e REP.

Avec le même grade, il sert sous les ordres du général Bigeard en Algérie. En juin 1967, il rejoint la nouvelle base du 2e REP, à Calvi, qui était auparavant affectée au 1er bataillon de Choc de la 11e demi-brigade parachutiste de choc. Il servira aussi au 9e régiment de chasseurs parachutistes.

Général Christian Piquemal

Ingénieur diplômé de Supélec, il commence, en 1969, une spécialisation en génie atomique à l’université de Paris-Jussieu et à l’École des applications militaires de l’énergie atomique, et obtient à ce titre le brevet technique d’études militaires supérieures à l’École supérieure de guerre.

Nommé chef-adjoint de la section des études techniques et radiologiques de la direction des centres d’expérimentations nucléaires, il est basé de 1978 à 1980 au centre d’expérimentation du Pacifique à Moruroa (Polynésie française).

Il est chef de corps du 3e régiment étranger d’infanterie de 1985 à 19874. Pendant trois ans, il est adjoint au chef du cabinet militaire de trois Premiers ministres : Michel Rocard (1989-1991)6, Édith Cresson (1991-1992)7 puis Pierre Bérégovoy. De 1994 à 1999, il est le commandant de la Légion étrangère. Durant son commandement, il est à l’origine de la création d’une équipe de cross-country au sein de la Légion. Dans cette équipe , le caporal-chef Mohamed Ouaadi, allait remporter le marathon de Paris en 2000.

Christian Piquemal est promu au rang de général de corps d’armée en 1999.

Il est président de l’Union nationale des parachutistes de 2004 à 2014.

Suivre le lien pour en savoir plus > fr.wikipedia.org