Eudes roi des Francs, comte de Paris et marquis de Neustrie

Eudes roi des Francs, né en 852 et mort le en à La Fère, comte de Paris et marquis de Neustrie 866-868 puis 886-888, est un roi des Francs de 888 à 898, premier roi de la dynastie des Robertiens.

Eudes roi de Francs

Eudes roi des Francs de 888 à 898 sa biographie : Fils aîné de Robert le Fort, marquis de Neustrie, il appartient à la branche des Robertiens. À la mort de du père de Eudes en 866, il hérite du titre de marquis de Neustrie, mais le roi Charles II le Chauve le dépossède en 868 de ce titre qu’il donne à Hugues l’Abbé. Dès lors, Eudes ne dispose plus que d’un petit patrimoine personnel en Neustrie, territoire qui constitue le cœur de son pouvoir.

En 882 ou 883, il est fait comte de Paris sans doute avec l’accord d’Hugues l’Abbé et le soutien de l’évêque Gozlin, ce qui « rééquilibre ainsi vers le nord, vers la France mineure, l’assise des Robertiens ». Paris, « capitale de la France [et] clé des royaumes de Neustrie et de Bourgogne5 » si l’on en croit Foulques de Reims, devient un élément essentiel du dispositif robertien. C’est à ce titre qu’Eudes soutient, avec l’aide de l’évêque Gozlin, le siège de Paris par les Vikings au cours de l’hiver 885 / 886. Au cours de ce siège, la mort du comte Henri permet à Eudes, en septembre 886, d’être investi marquis de Neustrie.

Il obtient en outre de Charles III le Gros, empereur d’Occident et roi des Francs occidentaux depuis juin 885 à la suite de la mort de Carloman en décembre 884, un certain nombre de comtés (Tours, Blois, Angers notamment) qui élargissent encore son assise territoriale importante en Neustrie, d’autant qu’il récupère par ailleurs, après la mort d’Hugues l’Abbé en 886, la fonction d’abbé laïc de Saint-Martin de Tours dont avait disposé son père.