CNT Lille : La police entre de force dans le local sans mandat ?

CNT Lille : La police entre de force dans le local de la CNT, ils saccagent tout et interpelle 2 militants innocents, sans mandat d’un juge…?

CNT LILLE : Bravo ! Liberté, Egalité, Fraternité ces mots ne veulent plus rien dire dans notre pays, dirigé par des Mécréants mondialistes. Français réveille toi, le gouvernement bafoue la constitution et les droits de l’homme de 1789, voulu par la révolution française qui est à la base de notre identité Nationale.

Le syndicat raconte dans un communiqué : «Ils ont exigé de rentrer mais sans fournir aucun document légal… Les militants leur ont refusé pacifiquement l’accès. Les forces de l’ordre ont alors menacé de casser la vitrine… Elles ont fini par défoncer la porte au bélier, pénétrer dans le local, saccager une partie du matériel et procéder à une fouille en profondeur des lieux.» Les deux militants arrêtés étaient encore en garde à vue jeudi, et elle devait être prolongée pour une comparution immédiate «probable» vendredi après-midi, indique par mail le procureur-adjoint de Lille, Pascal Marconville.

Et pourquoi être entré dans le local syndical sans aucune commission rogatoire ? «Les policiers agissaient en flagrant délit après avoir constaté des violences commises par deux personnes sur un agent de la force publique, au cours d’une manifestation, répond-il. Ces personnes, après avoir pris la fuite, se sont réfugiées au siège de la CNT et ont refusé de sortir.» Le procureur n’a pas répondu à nos questions sur la nature des violences. Il n’a pas non plus indiqué si elles ont été à l’origine d’une incapacité temporaire de travail du policier.

A la CNT, on dit ne pas comprendre ce que la police est venue faire dans un local syndical. Thomas Barrier, secrétaire de l’union régionale CNT : «Les policiers n’ont pas dit pourquoi ils étaient là. Ils sont entrés et ils ont arrêté deux personnes sans qu’on sache ce qu’on leur reprochait. Si quelque chose s’est passé, ça reste à caractériser. Il doit y avoir des témoins, des gens qui filment, des portables qui sortent. Et si c’est un flagrant délit, pourquoi avoir traversé tout Lille ? Ce n’est pas clair.»

« VOUS NE POURREZ PAS JETER 65 MILLIONS DE FRANÇAIS QUI NE SONT PAS D’ACCORD AVEC VOUS EN PRISON ! » PAUVRES FOUS ! .

CNT LILLE

CNT le site web Libération.fr