Clotaire Ier Roi des Francs, de la dynastie des Mérovingiens

Clotaire Ier dit le Vieux, né vers 498, mort le 29 novembre ou le 31 décembre 561, est un roi franc de la dynastie des Mérovingiens, fils de Clovis, roi des Francs, mort en 511. Clotaire Ier devient roi de Soissons en 511, roi d’Orléans en 524, roi des Burgondes en 534, roi de Metz en 555, roi de Paris en 558 à 561, Clotaire Ier est seul à la tête du royaume des Francs réunifié comme sous le règne de Clovis.

Clotaire Ier rois des francs

Clotaire Ier et le mariage

Les Francs, comme les autres peuples germains, pratiquent l’endogamie au sein de la Sippe ou clan (groupe de parenté étendu). Le mariage y prend plusieurs formes. Le père est le chef de la famille et exerce son autorité (mundium ou munduburdium) sur ses femmes, ses enfants, ses esclaves. Il a le pouvoir d’accepter ou de refuser les mariages de chaque membre de sa familia. Les jeunes nobles francs pratiquent une éducation sentimentale auprès des esclaves de leur familia ou des filles de leurs proches. Il en résulte souvent plusieurs mariages avec ses épouses de jeunesse (friedelfrau), qualifiées d’épouses de second rang ou d’épouses morganatiques. Ce type de mariage, la friedelehe, est généralement hypergamique et est conclu de façon privée entre le mari et la femme.

Le chef de famille peut décider d’établir pour les jeunes Francs arrivés à maturité, des mariages avec des épouses prestigieuses dites de premier rang. Ce type de mariage, célébré en public, permet le rapprochement des familles, assurant une alliance diplomatique. Cette polygynie entraîne la confusion chez les chrétiens traditionnellement monogames, qui appliquent naturellement le droit matrimonial romain et qualifient à tort ces épouses de concubines ou de maîtresses, croyant leurs enfants illégitimes. Or, les enfants issus des différents mariages sont tous égaux en matière de succession. Le père garde cependant le droit d’écarter de sa succession les enfants de son choix.

Biographie Clotaire Ier

Troisième fils de Clovis et de Clotilde, Clotaire Ier est le plus sanguinaire et le plus rusé de ses frères. Il hérite du royaume de Soissons (future Neustrie). A la mort de son frère Clodomir, il assassine sauvagement ses fils malgré les réticences de Childebert. Les deux frères partent alors en campagne contre les Burgondes et les Wisigoths. A la mort de Théodebert fils de Thierry Ier, il agrandit de nouveau son territoire. Il ravage la Saxe et la Thuringe à l’Est, puis après être entré en conflit avec son fils part l’affronter en Bretagne où il a trouvé refuge. A la mort de Childebert et de Théodebald (fils de Théodebert), Clotaire Ier règne sur la totalité du royaume franc qui s’est agrandi depuis le règne de son père Clovis. Clotaire Ier possède un grand nombre de femmes dont la veuve de son frère Clodomir. Le royaume est partagé entre ses quatre fils à sa mort (Caribert, Gontran, Sigebert Ier, et Chilpéric Ier).